Bienvenue sur la planète Yellowstone

Après l’effervescence de Cheyenne et de son rodéo show, nous abordons un tout autre environnement : celui du Yellowstone National Park. Découvert en 1807 par les explorateurs Lewis et Clark, ce parc est doté d’une telle diversité et d’une telle richesse qu’il nous est finalement difficile de savoir par où commencer…

En effet, aucun mot n’est assez fort pour décrire ce que beaucoup considèrent comme l’une des plus belles créations de « dame nature ». De mystérieuses forces géothermiques qui s’agitent sous la surface, de spectaculaires montagnes, des rivières, des canyons, des sources et des geysers sont les principaux ingrédients de ce fabuleux joyau naturel.

YELLOWSTONE.007

YELLOWSTONE.003

Et autour d’eux se développe une faune impressionnante, allant des castors jusqu’aux ours (le Black Bear ainsi le Grizzly Bear), en passant par les élans, chevreuils, cerfs, daims, wapitis, mouflons, antilopes, loups, coyotes, lynx, porcs-épics, aigles, ou encore les bisons.

YELLOWSTONE.005

YELLOWSTONE.013

Pour la petite histoire, il faut savoir que le bison était chassé par les tribus amérindiennes il y a fort longtemps, et constituait une grande partie de leurs ressources principales. Ceci étant, le territoire du plus gros mammifère terrestre présent aux USA était alors très vaste, on estimait d’ailleurs le nombre de bisons à plus de 50 millions d’individus, vivant en troupeaux et se déplaçant au fil des saisons. Mais la chasse du « Buffalo » s’est alors transformée en jeu, puis en sport avec l’idée d’abattre le plus de bêtes possible… C’est d’ailleurs comme ça que le fameux Buffalo Bill a malheureusement gagné son surnom 😡 Ceci dit, si vous allez à Cody passez au musée Buffalo Bill Center Of The West cela permet d’en apprendre bien davantage. L’histoire raconte qu’à la fin des années 1800, il ne restait que 24 spécimens et qu’ils furent concentrés dans le parc de Yellowstone pour y être préservés. Oui c’est vrai : peut-être un peu de sang marseillais ces américains 😜… En tout cas, les quelques centaines de bêtes qui survivaient à l’époque sur tout le territoire furent protégée au tout début du 20ème siècle, sous l’impulsion du Président Roosevelt, par un vote du Congrès. Et en 2016, le bison deviendra même le premier emblème mammifère des États-Unis suite à la loi signée par le Président Obama. Il rejoindra ainsi le Pygargue à tête blanche (que l’on prend souvent pour un aigle), autre animal symbole des USA 💪. Aujourd’hui, le bison fait partie des espèces protégées, dont le nombre est estimé à environ 500 000 aux États-Unis. La plupart vivent dans des parcs nationaux, des réserves naturelles ou encore des ranchs pour l’élevage.

YELLOWSTONE.006Pour revenir à Yellowstone, c’est le plus ancien de tous les parcs américains (1872) et l’un des fleurons du patrimoine naturel mondial. Il se situe aux confins du Wyoming, de l’Idaho et du Montana, sur la colonne vertébrale des montagnes Rocheuses qui sépare les grandes plaines de la côte Pacifique. La vaste forêt du parc de Yellowstone couvre près de 9 000 km². On y trouve plus de 10 000 caractéristiques thermales (soit plus de la moitié des phénomènes géothermiques du monde) et la plus forte concentration mondiale de geysers (environ 300). Toute la beauté sauvage de l’ouest américain semble contenue dans ce territoire, où se mêlent le feu, l’air et l’eau. Les premiers trappeurs français, vers 1776, vivaient parmi les indiens du North Dakota et avaient déjà entendu parler d’une rivière de Roches Jaunes. Il s’agissait en fait de la rivière actuelle de Yellowstone, un affluent du Missouri, aux falaises abruptes de grès jaune. C’est de là que vient le nom de « Yellowstone » (« pierre jaune)…

YELLOWSTONE.010

YELLOWSTONE.011

YELLOWSTONE.012C’est la puissance des forces naturelles qui a forgé le mystère de Yellowstone. Ainsi, c’est bien grâce au terrible Big Bang qui bouleversa la région il y a 630 000 ans que les paysages sont ce qu’ils sont aujourd’hui. Ce plateau montagneux à 2500 mètres d’altitude en moyenne, et entouré de cimes enneigées, à toujours vécu en contact étroit avec les éléments à la fois vitaux et dévastateurs. Le pire, et celui qui a laissé le plus de traces visibles, c’est le feu. D’ailleurs, 36% de la forêt du parc sont partis en fumée lors des incendies de l’été 1988. Et ces feux furent allumés, non par la main de l’homme, mais par les étincelles d’éclairs tombés du ciel dans le fracas des orages estivaux.

YELLOWSTONE.014

YELLOWSTONE.004

En résumé, nos 4 jours passés au sein de ce parc auront été synonymes d’éblouissement :

YELLOWSTONE.002

YELLOWSTONE.008

YELLOWSTONE.009

YELLOWSTONE.015


4 réflexions sur “Bienvenue sur la planète Yellowstone

  1. Merci à cette jolie Tribu pour les images et la joie de vivre qui se dégage de chacun de vos reportages … on en prend plein la vue et on reçoit à distance , un peu de ce bonheur que vous distillez … si l’on fait abstraction des petits soucis mécaniques d’Andiamo ! qui sont derrière vous .
    De tout coeur avec vous … plein de bisous à vous partager !!!!
    Mimi et Damien

    Aimé par 1 personne

  2. Super recit etun dépaysement total une photo un tableau .Le sourire de mes petits ,les mollets de mes petits qui trotinent,me font de mes journées une bouffée de bonheur,a chaque fois que j’ouvre le blog.Continuer à me fait rêver

    Aimé par 1 personne

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s