Asunción : une longue histoire

C’est dès notre retour de Rio, et plus particulièrement lors de notre atterrissage à Foz do Iguaçu pour récupérer notre camping-car, que nous commençons à prendre conscience de l’actualité internationale… Le Covid-19 et son risque de contagion nous immobilise plus d’une heure dans l’avion en raison d’une suspicion d’infection concernant certains passagers à bord de notre avion. Après cet épisode sans conséquence, nous reprenons le cours de notre périple et retournons au Paraguay.

Après un passage à Tranquilo, site d’accueil pour les voyageurs dans la campagne Paraguayenne, nous rejoignons Asunción pour récupérer un colis avec quelques guides du Routard supplémentaires et des produits pour le CC. Tout cela est parti de France il y a quelques semaines et nous attend tranquillement aux douanes… Après une petite négociation pour être exonéré de frais de dédouanement (pensez-y si vous expédiez plus de 350$ de marchandise), nous faisons une halte dans un quartier résidentiel de la capitale Paraguayenne : l’hôtel Westfalenhaus met en effet à disposition des voyageurs motorisés son parking pour stationner, et fournit aussi de l’eau, de l’électricité et un accès à sa piscine !

Le lendemain, nous prenons un Uber pour passer la soirée en compagnie des Tiliky, croisés quelques semaines plus tôt à Foz do Iguazu alors que nous nous apprêtions à partir sur Rio. Quelques heures plus tard, nous revenons à notre camp de base, enrichis d’une nouvelle très belle rencontre et convaincus qu’il nous faut approfondir notre découverte du Paraguay, pays que nous n’avions pas initialement prévu de visiter.

Mais ça, c’était sans compter l’impact du Covid-19, qui aura finalement raison de notre liberté de mouvement, et qui nous impose le confinement total sur notre parking durant des jours, des semaines, des mois…

Mois pendant lesquels nous faisons la connaissance d’une famille franco-paraguayenne habitant à quelques mètres seulement de notre campement improvisé. Anahi est française, Dino est quant à lui paraguayen. Et ils ont eu un beau jour l’excellente idée de venir nous saluer. C’est ainsi que les enfants ont pu rompre avec la monotonie du confinement, et jouer avec le petit Louis.

Nous avons même pu faire la connaissance de ses grands-parents maternels, Gladice et Pierre, qui vivent pour partie au Paraguay et pour partie en France… Que de bons moments partagés avec cette grande et belle famille, au combien sympathique et généreuse ! Quel luxe de pouvoir découvrir en pleine crise sanitaire la culture et la gastronomie paraguayenne tout en partageant un certain art de vivre à la française 😊

Alors certes, nous avons dû stopper notre vie de voyageurs itinérants et laisser notre camping-car sur un parking, mais preuve en est : le voyage c’est aussi et avant tout les rencontres que nous sommes amenés à faire…


Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s